#corse – SEMINAIRE D’UNITA DU 16.01.2000 ATELIER «INSTITUTIONS»

 

nazion2aAdditif de C.Robertson

Remarques à propos du constat :

–          Un des caractères aggravants de la situation en Corse est le fait que les 25 dernières années aient vu s’effectuer un transfert de populations du monde rural au monde urbain maritime, sans les activités correspondantes à la région d’origine.

–          L’état est pleinement conscient des dysfonctionnements de ses services et dont des régions comme la Corse subissent les conséquences graves. Cet état de fait est dénoncé par les autorités européennes qui ne peuvent tolérer le poids financier d’une administration qui subventionne des déficits chroniques.

Remarques à propos du court terme :

–          Ne pas accepter de signature de Contrat de Plan/DOCUP etc. engageant la Corse pour de nombreuses années sans tenir compte d’une évolution des compétences et des institutions.

–          Refuser toute transaction déterminant l’économie de la Corse dans les années à venir, touchant l’eau, l’énergie, les transports, la communication, les médias.

–          Initier des articulations « mare e monte » au niveau socio-économique.

–          Transfert des administrations de l’état vers les offices : chaque administration appliquera la décision du pouvoir territorial.

 

Laisser un commentaire